L’éducation publique en Grèce

Aspects et tendances de la privatisation

Commandée et dirigée par la Fédération grecque des enseignant·e·s du primaire (DOE) et la Fédération grecque des enseignant·e·s de l’enseignement secondaire d’Etat (OLME), cette étude s’inscrit dans le cadre de la campagne de l’IE Réponse mondiale à la privatisation et à la commercialisation de/au sein de l’éducation.

Cette nouvelle étude se donne pour objectif d’analyser le phénomène nouveau et multidimensionnel de la privatisation de l’enseignement primaire et secondaire en Grèce, en s’intéressant principalement aux questions suivantes :

  • Approches théoriques de la privatisation de l’éducation.
  • Aspects économiques de l’éducation privée et parallèle.
  • Cadres juridiques et institutionnels autorisant la privatisation « irrégulière ».
  • Résolutions et politiques de la Fédération grecque des enseignant·e·s du primaire (DOE) et de la Fédération grecque des enseignant·e·s de l’enseignement secondaire d’Etat (OLME) portant sur la privatisation de l’éducation publique en Grèce.
  • Attitude des enseignant·e·s vis-à-vis du processus de privatisation au sein de l’enseignement primaire et secondaire en Grèce.

L’étude montre l’impact majeur des politiques d’austérité sur l’éducation publique dans le pays : le développement inquiétant de la privatisation et de l’éducation parallèle, les pénuries de personnel au sein du secteur, l’insuffisance des infrastructures et, de ce fait, la méfiance croissante de la population à l’égard de l’éducation publique.

Elle insiste également sur la nécessité de prendre des mesures immédiates pour répondre aux problèmes identifiés et propose un ensemble de recommandations appelant le gouvernement à prendre les initiatives suivantes : accroître de toute urgence le financement de l’éducation publique, augmenter le salaire des enseignant·e·s, soutenir les employé·e·s de l’éducation, assurer leur développement professionnel et renforcer l’ensemble des structures et programmes de l’enseignement public, négligés depuis de trop nombreuses années.

Pour télécharger le résumé (en anglais), cliquez ici.

Profils de pays