• Le monde de l'éducation
  • Blog
  • « Un plan pour la réouverture des écoles et des communautés américaines en toute sécurité », par Randi Weingarten.

« Un plan pour la réouverture des écoles et des communautés américaines en toute sécurité », par Randi Weingarten.

L’American Federation of Teachers a publié une feuille de route détaillée qui, en l’absence d’un vaccin contre le COVID-19, propose une voie à suivre pour la réouverture sûre et responsable des écoles et des établissements essentiels au bien-être et à la santé économique de nos communautés.

Le « Plan de l’AFT pour la réouverture en toute sécurité des écoles et des communautés » est un document de 20 pages s’appuyant sur des données scientifiques, fruit d’une étroite collaboration entre professionnel·le·s de la santé publique, responsables syndicaux·ales et personnels de première ligne, visant à préparer le terrain entre l’aplatissement de la courbe de la pandémie et l’éradication effective du COVID-19.

Ce plan, constitué de cinq piliers fondamentaux qui soutiennent notre décision de rouvrir le pays, s’appuie sur le point de vue des scientifiques et l’expertise des éducateur·trice·s et des professionnel·le·s de la santé – et non sur des politiques ou des idées chimériques.

Pour assurer une réouverture progressive, il convient de respecter les conditions suivantes : 

1. Maintenir la distanciation physique jusqu’à l’observation d’une diminution du nombre de nouveaux cas durant au moins 14 jours consécutifs. La réduction du nombre de nouveaux cas est une condition préalable essentielle avant toute transition vers des plans de réouverture communauté par communauté. 

2. Mettre en place les infrastructures et les ressources nécessaires pour tester, tracer et isoler les nouveaux cas. La transition entre les mesures de confinement et de distanciation physique adressées aux communautés et les interventions spécifiques au cas par cas nécessitent un renforcement de la capacité à tester, tracer et isoler chaque nouveau cas.

3.​ Déployer les outils de santé publique capables de prévenir la propagation du virus et aligner ces derniers sur les stratégies éducatives qui répondent aux besoins des étudiant·e·s.

4. ​Inviter les travailleur·euse·s, les syndicats, les parents et les communautés à participer à toutes les planifications. Chaque communauté et environnement professionnel est confronté à des problèmes spécifiques en lien avec le COVID-19. Afin de garantir que les plans de réouverture puissent répondre à ces problèmes, il importe d’impliquer l’ensemble des travailleur·euse·s et de la communauté. Il·Elle·s doivent être engagé·e·s, éduqué·e·s et responsabilisé·e·s.

5.​ Investir dans la relance. Ne pas abandonner la population américaine, ni mettre une croix sur l’avenir de l’Amérique. Ces interventions nécessiteront davantage – et non pas moins – d’investissements dans la santé publique, les écoles, les universités, les hôpitaux, ainsi que dans les gouvernements locaux et étatiques. Le renforcement des communautés doit être une priorité de la relance.

Le plan reconnaît les aspirations de la population américaine à revenir à un semblant de « normalité ». Mais pour ce faire, nous devons relever un défi sans précédent : nous donner les moyens de repenser notre société et les espaces physiques qui nous sont chers – écoles, lieux de culte, environnements professionnels, restaurants et autres – en mettant en avant nos priorités majeures : la sécurité et le bien-être des familles qui travaillent, en particulier les personnels de première ligne, et la santé économique de notre société.

Les écoles, outre leur mission de dispenser un enseignement aux étudiant·e·s et d’agir en tant que centres de la communauté, permettent aux parents de travailler en dehors de leur domicile. En d’autres termes, leur réouverture en toute sécurité est un facteur essentiel – si pas le plus essentiel – pour reconstruire le pays.

Ce document offre une analyse exhaustive de ces problématiques, proposant une orientation spécifique pour assurer la transition entre le confinement et d’autres mesures de santé publique.

Il montre que, pour répondre à la crise, nous devons planifier et aligner les aspects logistiques, les stratégies éducatives et les approches en matière de santé publique, afin de pouvoir proposer une réponse unifiée et cohérente, qui serait adaptée en fonction de l’évolution des données et des faits. 

L’Amérique est face à un défi singulier qui exigera de nous d’unir nos forces et de négocier une voie sûre pour l’avenir. Nous appuyant sur des éléments factuels et scientifiques et nous basant sur l’expertise des éducateur·rice·s et des professionnel·le·s de la santé, nous avons élaboré un plan ambitieux en cinq points, mettant en parallèle les outils de santé publique, les besoins éducatifs des étudiant·e·s et les éléments logistiques, en vue de procéder à une réouverture progressive, mais sûre, équitable et intentionnelle, de nos écoles et de nos communautés.

Notre feuille de route se distingue radicalement des recommandations contradictoires et autres fanfaronnades et idées fallacieuses de l’administration Trump. Le point de vue des éducateur·trice·s et des personnels de la santé, autant que celui des parents, est crucial pour garantir le déploiement efficace de toute stratégie de réouverture. Ils sont les yeux et les oreilles de nos communautés et indispensables pour assurer la réussite et la sécurité de tout plan de réouverture. Nous espérons que ce plan sera l’occasion d’entamer une véritable discussion sur la réouverture des écoles, des universités et des lieux de travail, permettant aux travailleur·euse·s et leurs familles de rêver d’un avenir accueillant et sécurisé, mais également de le réaliser.

Le plan (en anglais) est disponible ici.


8d777f385d3dfec8815d20f7496026dc680.png

Randi Weingarten

Randi Weingarten est la présidente de l’American Federation of Teachers (AFT, États-Unis), représentant 1,7 million de travailleur·euse·s : enseignant·e·s de l’enseignement préscolaire à l’enseignement secondaire, paraprofessionnel·le·s et autres employé·e·s de l’éducation, professionnel·le·s et enseignant·e·s de l’enseignement supérieur, fonctionnaires fédéraux·ales, étatiques et locaux·ales, personnel soignant et infirmier, éducateur·trice·s du secteur de la petite enfance.

Partagez cette page

Tweets

Suivez nous

Profils de pays